Créée en 2012 au plus fort de la crise, l’ONG Groupe Gourma se fait de plus en plus remarquer comme un véritable acteur de la paix et du vivre-ensemble au nord du Mali. C’est dans ce cadre qu’elle a récemment organisé de nombreuses activités allant dans ce sens. La dernière en date c’est une rencontre intercommunautaire, organisée du 26 au 27 novembre dernier, en présence des principaux groupes armés à In Tillit, localité située à 120km au sud-ouest de la ville de Gao. Ainsi, des engagements forts ont été alors pris pour aplanir les divergences entre les communautés afin de ramener la paix et la cohésion sociale à travers une lutte farouche contre l’insécurité.

Cette rencontre a notamment regroupé les 21 fractions qui composent la commune rurale de N’Tillilt. La quasi-totalité des leaders communautaires ainsi que les représentants des groupes armés (CMA et Plate) y ont pris part. Pour marquer leur adhésion à l’initiative, ils ont tous signé un pacte d’honneur. Lequel les engagent « à bâtir ensemble une paix durable dans le respect mutuel, dans la convivialité fraternelle et dans la franche collaboration ». Ainsi, sur le plan social, les participants se sont engagés à prévenir et gérer tous les conflits liés à la gestion de l’eau, du pâturage ou des aires de transhumances ; d’éviter toute action et de marginalisation ainsi que de s’abstenir de se faire faire justice soi-même.

S’agissant du volet politique, ils ont promis de résoudre tous les conflits de manière pacifique et consensuelle ; de gérer de façon concertée et inclusive les problèmes sur la base du partage équitable des responsabilités ainsi que les affaires politiques. Concernant l’aspect lié au développement, conscientes du retard accumulé en raison de la crise sécuritaire, les communautés de N’Tillilt se sont engagées à tout mettre en œuvre pour promouvoir le développement des régions du nord du pays et s’entraider pour mieux gérer les questions sécuritaires afin de permettre le retour de la sécurité pour amorcer sereinement le développement de leur terroir. Pour la consolidation des acquis de la rencontre de N’Tillilt, tenue du 26 au 27 novembre dernier, l’ONG Groupe Gourma envisage d’organiser une nouvelle rencontre regrouper uniquement les groupes armés avec la participation des militaires maliens toujours dans la commune rurale de N’Tillilt. Ainsi, ils ont même prévu d’organisateur des patrouilles mixtes avec ces forces pour sécuriser la zone et ramener la quiétude et la confiance entre toutes les parties. Il convient de signaler qu’à travers ces initiatives, l’objectif de cette ONG est d’obtenir des avancées significatives dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation qui a déjà accusé un grand retard. Par ailleurs, les membres de cette organisation font régulièrement des sorties pour préparer le retour des réfugiés et inviter les populations locales à la protection. Notons que par le passé, ces jeunes ont déjà procédé à la réalisation de deux puits de 15 m dans les communes de Gabero et Gounzouery ainsi que que l’acheminement de l’eau au compte de l’ONG Tassagt pour la commune de N’Tillilt. A ceux-là s’ajoutent la réalisation des pompes solaires dans la commune de N’Tllilt secteur de Intahaka avec l’appui de l’ANICT ainsi que la livraison des kits d’assainissement et d’hygiène aux familles rapatriées dans la commune de N’Tllilt.